La boîte à Gand : Brecht Evens et ses compagnons de route

Talent remarqué de la bande dessinée alternative, Brecht Evens s’expose en compagnie d’une brochette de complices de la jeune garde flamande.

Vlaams
×

© Brecht Evens-Actes Sud

×

Hier bombardé « révélation » de la jeune bande dessinée indépendante, Brecht Evens devient commissaire d’exposition le temps de cette nouvelle édition du Festival. En 2009, une exposition collective remarquée créait l’événement à Angoulême : « Ceci n’est pas de la BD flamande » présentait une sélection de talents émergents de la bande dessinée en Flandres, dans une scénographie très accrocheuse qui mettait bien en valeur la créativité de cette nouvelle vague d’artistes. Parmi eux, Brecht Evens, brillant dessinateur de 23 ans dont la puissance d’innovation graphique suscitait l’admiration du public comme des spécialistes. Deux ans plus tard, le même Brecht Evens était récompensé par le Prix de l’Audace pour son remarquable album Les Noceurs (éditions Actes Sud BD).

Adulé comme une rock star par la jeunesse flamande et reconnu à l’international, Brecht Evens est désormais traduit en six langues et collabore régulièrement aux grandes revues belges. Mais n’en oublie pas pour autant son milieu artistique d’origine. Car la bande dessinée flamande continue à bouillonner, diverse, originale, innovante. De quoi alimenter l’idée d’une nouvelle exposition collective, qui prendrait le relais de celle de 2009, avec un nom tout trouvé : « La boîte à Gand », puisque c’est là que résident la plupart de ces jeunes artistes prometteurs.

×

© Brecht Evens-Actes Sud

Désormais habitué des terres charentaises, Brecht Evens est donc de retour à Angoulême, accompagné de jeunes confrères talentueux, mais pour la plupart non publiés professionnellement. Au carrefour de la bande dessinée et de l’art contemporain, les différentes facettes visuelles et narratives de cette jeune garde flamande s’incarnent. Outre Brecht Evens et ses planches bariolées où l’aquarelle prend le pas sur le trait et laisse surgir les corps dans une ambiance festive et singulière, voici par exemple Lotte Vandewalle, dont les images conjuguant créatures réelles ou mythologiques témoignent d’un même goût pour l’aquarelle. Egalement de la partie, Brecht Vandenbroucke, qui développe un tumulte coloré mêlant références pop, personnages ou animaux dans de grandes fresques. Sarah Zeebroek, quant à elle, conjugue les talents de dessinatrice, chanteuse et musicienne pour son groupe Hong Kong Dong. Enfin, Hannelore Van Dijk déploie avec élégance ses formes noires et blanches grâce à un beau tracé au charbon.

En toute liberté, Brecht Evens présente le travail de ces « compagnons de route » sous la forme d’un dialogue artistique avec ses propres planches. À chaque visiteur d’en explorer les connivences comme les contrastes, et surtout de s’imprégner de la saveur de cette avant-garde artistique : à la manière d’une avant-première artistique, ici s’incarne, déjà, une partie de la bande dessinée de demain.

×

« La boîte à Gand – Brecht Evens et ses compagnons de route » 
Lieu : ESPACE FRANQUIN, salle Iribe  
Du jeudi 31 janvier au dimanche 3 février 2013, 10 h/19 h. 
Production : Fonds Flamand des Lettres  
Commissariat : Brecht Evens, Els Aerts (Fonds Flamand des Lettres) 
Partenaire : Délégué général du Gouvernement Flamand